Commit 2ee5e4ab authored by Clement GAUDUCHEAU's avatar Clement GAUDUCHEAU
Browse files

nouveau fichier Toutes.txt sans les erreurs

parent b7719704
......@@ -30655,8 +30655,7 @@ minces couronnés d'un bouquet de palmes (...).
—MALRAUX, Antimémoires, Folio, p. 435.
(...) et les bouches aux dents noircies rient vers Blanche, fleurant bon le sirih1 mâché avec
la noix d'arek, le tabac et la chaux (...)
Œ1. Mot javanais. ARAGON, Blanche..., II, II, p. 209.
—Œ1. Mot javanais. ARAGON, Blanche..., II, II, p. 209.
Monde actuel, autant que je le comprenne, n'est pas radicalement incroyant, ou areligieux.
—P. TEILHARD DE CHARDIN, Science ou Christ, p. 149.
désert est fermé par des rochers de grès crayeux absolument nus. Quand on se rapproche
......@@ -150508,7 +150507,6 @@ Vivants de l'heure présente, ils perdaient un peu de leur personnalité éphém
rattacher mieux aux morts couchés sous les dalles et les continuer plus exactement, ne
former, avec eux et leur descendance encore à venir, qu'un de ces ensembles résistants et
de durée presque indéfinie qu'on appelle une race.
—LOTI, Ramuntcho, I, III, p. 34.
(...) les modifications acquises par l'individu ne sont pas transmissibles à la descendance.
—Jean ROSTAND, Esquisse d'une histoire de la biologie, p. 109.
......@@ -323761,18 +323759,18 @@ lutine en tout respect pour la dérider (...)
(...) il lui fallait à tout prix un bon dîner à déguster, comme à un homme galant une maîtresse à (...) lutiner.
—BALZAC, le Cousin Pons, Pl., t. VI, p. 540.
(...) il circule entre les groupes, qu'il lutine et dérange (...) Ici, il effleure de ses lèvres de blanches épaules; là
il entoure de ses doigts une taille de guêpe (...)
il entoure de ses doigts une taille de guêpe (...)
—Th. GAUTIER, Voyage en Russie, XX.
(...) et sans cesse la petite bonne entrait, apportant, soit mon dîner, soit de la tisane. Je la lutinais un peu, ce
qui semblait l'amuser, mais nous ne causions pas, naturellement, puisque nous ne nous comprenions
point.
point.
—MAUPASSANT, Contes de la Bécasse, Un fils.
Je tâchais de rester très gai moi-même. Je lui donnai un baiser, lui caressai les cheveux. Pour la première fois
peut-être, je lui lutinai la gorge, la taille. Jamais nos caresses n'avaient eu ce ton de badinage et d'irrespect.
—J. ROMAINS, le Dieu des corps, X.
y avait autrefois dans le choeur, à la place de celui-ci, un énorme pupitre ou lutrin qui le couvrait presque
tout entier; il (le chantre) le fit ôter. Le trésorier voulut le faire remettre. De là arriva une dispute qui fait le
sujet de ce poème.
sujet de ce poème.
—BOILEAU, le Lutrin, Argument.
(...) des corps endurcis au travail, que la lutte et les autres exercices ordinaires dans ce pays rendaient adroits
(...)
......@@ -323786,11 +323784,11 @@ L'excitation amoureuse chez les gens du monde s'allumait encore volontiers au ro
et des filles, à des visions de luttes sanglantes sous les réverbères des boulevards extérieurs.
—J. ROMAINS, les Hommes de bonne volonté, t. III, X, p. 136.
Automne. Cinq heures du soir.
Lutte silencieuse et lente du soleil et de l'ombre.
Lutte silencieuse et lente du soleil et de l'ombre.
—J. RENARD, Journal, 26 sept. 1906.
(...) cette guerre qui nous suivait depuis Moscou se ralentit (...) une plus grande lutte (la campagne de 1813)
se préparait, et cette halte ne fut pas un temps qu'on accorda à la paix, mais qui fut donné à la préméditation
du carnage (...)
du carnage (...)
—Ph. P. SÉGUR, Hist. de Napoléon, XII, 11.
C'est la lutte finale,
Groupons-nous, et demain
......@@ -323811,7 +323809,7 @@ se soumet aux destins et ce qui leur résiste, entre les dieux sans visage et l'
Dès à présent, et dès avant-hier déjà, la lutte est vaine; c'est en vain que se font tuer nos soldats.
—GIDE, Journal, 14 juin 1940.
(...) la France n'est pas seule (...) Elle peut faire bloc avec l'Empire britannique qui tient la mer et continue la
lutte (...) Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.
lutte (...) Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.
—Ch. DE GAULLE, Appel du 18 juin 1940.
(...) M. Lacaze-Duthieis donne, dans son ouvrage, de curieux exemples de cette lutte pour la vie (struggle for
life), qui a formé la base des théories du naturaliste anglais Darwin.
Markdown is supported
0% or .
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment