Commit 8dcd9e10 authored by Clement GAUDUCHEAU's avatar Clement GAUDUCHEAU
Browse files

tri des dossiers

parent db8570b9
Quels mots impressionnants! Dakar : deux a, comme arabe, mais si différemment colorés
par les consonnes! Le k intercale son exotisme menaçant, l'r final gronde et se répercute.
—J.-R. BLOCH, Cacaouettes et Bananes, p. 69.
La distinction entre les deux A [non nasalisés] tend à disparaître au profit du seul a
antérieur, l'opposition de ces deux voyelles n'a plus guère de valeur linguistique en
dehors de quelques mots comme patte et pâte.
—P. et M. LÉON, Introd. à la phonétique corrective, p. 13.
Ah! Ausonius, prends les journaux et lis-les, tous les matins, de a à z. Ça t'inspirera.
—Alain BOSQUET, les Bonnes Intentions, p. 205.
se dit a-chrétien.
—J. GREEN, Journal, 4 déc. 1959, Vers l'invisible, p. 162.
Le premier qui, ayant enclos un terrain, s'avisa de dire : Ceci est à moi et trouva des gens
assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la société civile.
—ROUSSEAU, De l'inégalité parmi les hommes, I.
Le véritable passif du verbe avoir est, au fond, le tour être à : Pierre a le livre, le livre est à
Pierre.
—Henri FREI, la Grammaire des fautes, p. 221.
Qui donne au pauvre prête à Dieu.
—HUGO, les Feuilles d'automne, XXXII, Épigramme.
Tout m'appartient. à moi, symboles, moeurs, images.
à moi ce monde affreux de bourreaux et de mages.
—HUGO, la Légende des siècles, XIII, L'épopée du ver.
C'est bien à vous, infâme que vous êtes, à vouloir faire l'homme d'importance.
—MOLIèRE, les Précieuses ridicules, 14.
C'est à vous d'en sortir, vous qui parlez en maître,
La maison m'appartient, je le ferai connaître (...)
—MOLIèRE, Tartuffe, IV, 7.
Markdown is supported
0% or .
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment